Présentation

Pour le bicentenaire de sa création, les artistes de la compagnie Oper'Azul s’attaquent avec jubilation à l’opéra emblématique du maître italien Gioacchino Rossini, Le Barbier de Séville, joué pour la première fois à Rome en février 1816.


Ce vibrant spectacle réunit des chanteurs lyriques à la fois comédiens et instrumentistes (clarinette, guitare, trombone), et une orchestration piano/accordéon/contrebasse originale et virtuose, donnant une couleur musicale vive et joyeuse, en total accord avec l'adaptation scénique qui fait référence aux années 50.

 

Rossini écrira d'ailleurs pour le format instrumental piano/accordéon sa Petite Messe Solennelle 47 ans après le Barbier. 

 

Nous  avons  choisi   de   dire  en  français  les parties  de  récitatifs  pour  la  compréhension immédiate, la fluidité de l'intrigue.

Ce spectacle, co-produit par le théâtre Georges Leygues, a bénéficié du soutien de la ville de Villeneuve-sur-Lot, du Conseil Départemental

du Lot-et-Garonne et de la SPEDIDAM.

Téléchargements

Les artistes

Pierre-Emmanuel Roubet

Pierre-Emmanuel Roubet

Almaviva

Catalina Skinner

Catalina Skinner

Rosina

Pierre-Yves Binard

Pierre-Yves Binard

Figaro

Estelle Béreau

Estelle Béreau

Berta

Marc Souchet

Marc Souchet

Bartolo

Marie Datcharry

Marie Datcharry

Piano

Olivier Tousis

Olivier Tousis

Basilio

Grégory Daltin

Grégory Daltin

Accordéon

Eric Vignon

Eric Vignon

Un officier, un musicien

Marin Béa

Marin Béa

Contrebasse

Serge Bresolin

Serge Bresolin

Un musicien, un soldat

Camille Humeau

Camille Humeau

Un soldat, le notaire, un musicien.

Patrick Abéjean

Patrick Abéjean

Mise en scène

La Presse

Un Barbier bien trempé

"La relecture du classique de Rossini a plongé les amateurs d’art lyrique dans l’extase.

(...)

Le piano, l'accordéon et la contrebasse font merveille, et l'apparition d'une clarinette fantomatique dans la bouche de Camille Humeau ne gâche en rien la partition originale.

Les interprètes sont époustouflants de créativité, n'hésitant pas à transgresser quelques codes pour faire rire le public (...) 

Le rythme ne faiblit pas pendant les deux heures et dix minutes du spectacle.

C'est sans réserve (précaution inutile) que la compagnie Opér'Azul a été longuement ovationnée."

Publié le 04/03/2016​

http://www.sudouest.fr/2016/03/04/un-barbier-bien-trempe-2290598-3900.php

Un Barbier de Séville enjoué au Hall de Paris

« Une relecture enjouée du fameux Barbier de Séville de Rossini. Un délicieux anachronisme resitue les frasques de Figaro dans nos années cinquante.

(...)

Les artistes ont investi la salle, créant un lien presque charnel avec le public. »

Publié le 16/04/2016​

http://www.ladepeche.fr/article/2016/04/16/2326566-barbier-seville-enjoue-der-hall-paris.html

Pierre-Yves Binard, baryton atypique

 

" (...) C'est le résultat d'un projet ambitieux nourri depuis cinq ans.

« Celui de porter le plus haut possible des spectacles lyriques qui soient exportables dans des théâtres régionaux, avec une exigence professionnelle maximale, tout en permettant à un nouveau public de découvrir l'opéra. »"

Publié le 29/02/2016

http://www.sudouest.fr/2016/02/29/pierre-yves-binard-baryton-atypique-2286575-3900.php

 

Un Barbier ovationné

« Un Figaro unique en son genre !

(...)

Chaque tableau faisait mouche, les quiproquos et fourberies s'enchaînant avec une transgression des codes irrésistible, en italien et en français. On a craqué pour les sous-titrages agrémentés de cartographies, publicités et page anatomique !

(...)

Pierre-Yves Binard, en Figaro, a été époustouflant. De son timbre de baryton, il a explosé dans « Largo al factotum », facétieux et conspirateur à souhait.  

Il n'a rien manqué à ce Barbier de Séville, qui par son expression inédite a su mettre l'art lyrique à la portée de tous. »

Publié le 11/07/2016​

http://www.sudouest.fr/2016/07/11/un-barbier-ovationne-2430303-3394.php

Galerie

Crédit photos: Christian Loubradou

              Pauline Plat

Zitti che battono!
Ecco, ridente in cielo
Salon de coiffure
Sérénade
Dolce nodo avventurato
La calunnia
La forza
A un dottor della mia sorte
Berta
Affiche
Ma se mi toccano...
Basilio
Don Basilio!
Salon de coiffure

"Chez Figaro"