Le  téléphone  de  Menotti
et
 Le  secret  de  Suzanne  de  Wolf  Ferrari

Création 2020

Présentation

La Compagnie Opér’Azul propose une soirée lyrique composée de deux opéras comiques raffinés, pleins d’intrigues et d’ironie.
Sur le ton léger de la comédie, ces deux œuvres abordent les thématiques du couple, de l’émancipation féminine et de l'évolution des relations intimes confrontées à la modernité.

Le Téléphone

Créé en 1946, cet opéra en un acte de 
G.C. Menotti (musique et livret) est une friandise du répertoire lyrique.

Ben doit partir pour l’armée et rend une dernière visite à sa bien-aimée Lucie. Intimidé, il souhaite lui faire sa demande en mariage. Mais alors que l'heure du départ se rapproche, un troisième personnage monopolise l'attention de Lucie : son téléphone ! 
Ben arrivera-t-il à faire sa déclaration ?

Réalisé avec une expression amusante, pleine d'impulsions mélodiques, Le téléphone est une satire polie d'un vice très actuel et contemporain, l’obsession du téléphone, appareil qui devient lui-même un véritable personnage, doté de sa propre figure musicale.

Le secret de Suzanne

Cet opéra en un acte composé en 1909 par Ermanno Wolf-Ferrari fait revivre l’esprit de la commedia dell’arte en traitant de l’émancipation féminine.

Le Comte Gil est un mari jaloux et a interdit à son épouse, Suzanne, de sortir non
accompagnée dans la rue. Il lui semble cependant l'y avoir aperçue. De retour chez lui, il est heureux de la retrouver au piano. Mais une odeur persistante de tabac le conduit à suspecter l'existence d'un amant ! D'où vient cette odeur ? Tel est le secret de Suzanne, qui comptera sur la complicité de Jules, le serviteur muet de la maison, pour l'aider à le défendre.

La partition est d'une élégante légèreté, d'une structure musicale parfaite, caractérisée par des atmosphères d'une clarté sonore raffinée.

Distribution

Le Téléphone ou L’amour à trois 
Durée : 20 min


Lucie, soprano : Clémence Garcia
Ben, baryton : Pierre-Yves Binard

Le secret de Suzanne (1909)
Durée : 55 min

La Comtesse Susanna, soprano : Catalina Skinner
Le Comte Gil, baryton : Pierre-Yves Binard
Jules, rôle muet : Serge Bresolin

Piano : 
Arnaud Tibère-Inglese

Mise en scène : Franck Jublot
Scénographie : Kristof T’siolles
Costumes : Sohuta
Création lumière : Frédéric Warmulla

Arnaud Tibère-Inglesse

Né à Montpellier, Arnaud Tibère-Inglesse  suit l’enseignement pianistique de Sophie Grattard au Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier. Il se perfectionne ensuite au Conservatoire de Lyon dans la classe de piano de Manuel Schweizer ainsi qu’avec Laetitia Bougnol en accompagnement au piano. 

Passionné d’opéra, il travaille en tant que chef de chant et se produit lors de concerts autour de Cosi fan Tutte de Wolfgang Amadeus Mozart, Le Tour d’Ecrou de Benjamin Britten ou L’Education Manquée d’Emmanuel Chabrier. Il participe régulièrement à des Master-classes, notamment avec Anne Sofie von Otter, Roger Vignoles, Claire Désert, Sandrine Piau ou Itamar Golan.

 Il poursuit son cursus à la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe de Nelson Goerner en piano et intègre le Conservatoire National Supérieur de Lyon en accompagnement au piano dans la classe de David Selig où il obtient son Master, ainsi que le Certificat d’Aptitude. Parallèlement, il créé différents spectacles (Cabaret à l’Amphithéâtre de l’Opéra de Lyon, One Day More au Théâtre Astrée de Villeurbanne…) mêlant des genres musicaux variés, allant du classique à la chanson en passant par la comédie musicale. 

Franck Jublot

En mettant en scène Le téléphone et Il segreto di Susanna, Franck Jublot revient à ses premiers amours de théâtre et musique. Celle de ses débuts au conservatoire d’Orléans avec Jean-Claude Cotillard (théâtre-mime) et Pierre Alain Biget (chef d’orchestre) ou à Paris avec Jacques Lecoq ou encore aux côtés d’André Riot-Sarcey et de la Compagnie Les Nouveaux Nez.
Une carrière de comédien et de metteur en scène poursuivie au sein de ses propres compagnies, le Théâtre de l’Imprévu et la Compagnie du Chat Pitre.
Il travaille aux côtés de Bruno de La Salle et de Michael Lonsdale en tant qu’assistant à la mise en scène.

 Il est le metteur en scène des Jeunesses Musicales de France avec deux productions : Jongleur de Son et Tuba Marimba. Avec les Bons Becs, il produit Tempête sur les Anches et Vent de Folie. En 2003, la rencontre avec Denis Garenaux et la découverte de leurs univers communs l’entraînent vers la belle aventure de la compagnie La Balle Rouge. 

Créations : La Balle Rouge & Quatuor avec Jacques Trupin (plus de 1380 représentations en Europe et en Afrique), L’Enfant Roi et Graine d‘histoires.
En 2017, il écrit et met en scène le concert-spectacle « Tierra » par la Compagnie Oper’Azul. En 2018, il met en scène la comédie musicale « My Fair Lady » pour 4 représentations au Zenith d’Orléans avec La Fabrique Opéra Val de Loire.
Auteur et metteur en scène de l’adaptation du roman d’Eva Kavian « Premier Chagrin » pour présenter en Avignon 2018 « Cherche Jeune Fille pour Baby-Sitting ».

Contact : 

La Fauconnerie

2 route des arbres de Judée

47150 Monségur

cie.operazul@gmail.com

+33 (0) 6 85 348 648